';

Les villes

Pendant un siècle, le béton des villes a représenté la liberté. La foule cachait l’individu. À l’époque, chacun pouvait rester anonyme. Les transgressions étaient possibles, la ville était belle, avec ses lumières, ses tours et ses immeubles. Pour être heureux, il suffisait de se fondre dans les grands nombres. Aujourd’hui, avec les caméras, c’est autre chose…

« En face »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Aube quai Blériot »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Le genou de Roberte »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Dimanche, 9 heures »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« L’étoile »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Et moi ? »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« La ronde de nuit »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Nocturne »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Quand même »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« La petite de South San Antonio Road »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« L’île »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« L’entrée du peuple à Bruxelles »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Nocturne au train »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Sahardjah »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Nocturne sur l’autoroute »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Mille et une nuits »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Veille informatique »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Nocturne »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« J’aime leur défilé incessant »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr

« Drive time »
Contact ou visite : michel.devaux@wanadoo.fr